StaffMe compte ainsi renforcer sa présence sur le marché du travail temporaire, où elle compte déjà près de 1 000 clients et 25 000 jeunes inscrits sur sa plateforme.

Kalliopé, qui accompagne StaffMe depuis sa constitution, l’a assistée dans le cadre de cette seconde levée de fonds avec une équipe dirigée par Tanguy d’Everlange (associé) assisté par Thomas Gaborit.

Les fonds M Capital Partners et Turenne Capital étaient assistés par leurs juristes internes.